[Judo Club Kawatokan]

L'école des portes de la rivière


« Cette idée d’entraînement féminin est une première à La Chapelle. L’instigateur de cette manifestation est Kilian Collet, professeur du dojo », annoncent malicieusement Élise, Gaëtane et Hélène (les encadrantes). En effet, samedi après-midi, le katawatokan organisait un entraînement dédié uniquement aux filles, de 4 à 30 ans.

Les adhérentes des dojos des communes de Saint-Grégoire, Parthenay-de-Bretagne, Melesse, Thorigné-Fouillard, Montgermont et Pipriac, soit une cinquantaine de fillettes et jeunes filles étaient réunies. « Le but étant non seulement de rassembler mais aussi de créer une émulation autour d’une passion commune », précise Fabien Delahaye, le président.

Selon les trois judokates, ceinture noire, étudiantes en Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives), plusieurs fois championne de judo, elles affirment avec beaucoup de convictions que « ce sport reste parfaitement compatible avec une vie de famille. Il faut sortir des préjugés car ce n’est pas un sport spécifiquement masculin ». Et d’ajouter : « Le judo nous a énormément apporté sur le plan mental, il nous a renforcées et nous nous sentons bien moins vulnérables. Pour nous trois, il est important d’encourager les filles à ne pas avoir de craintes à se battre contre des garçons. »

Article de Ouest-France du jeudi 7 juin 2012.

Categories: 2011-2012

Comments are closed.